Traduction de brevets – un service d’experts !

La traduction de brevet est un passage obligé pour toute entreprise qui souhaite développer son activité, basée sur une invention, à l’étranger. Quels sont les enjeux d’une telle traduction ? Et comment une agence de traduction peut-elle y répondre ? Ce sont les thèmes de ce billet.

Pourquoi traduire un brevet ?

De l’objectif….
Le brevet a un objectif bien identifié : protéger l’invention !

Partant du fait qu’un brevet n’est valable que dans le pays dans lequel il est déposé, très vite, l’entreprise est confrontée au multi dépôt de brevet.

… à l’enjeu
À ce titre, la traduction de brevet revêt un enjeu de taille : empêcher toute mauvaise interprétation et toute contestation juridique, dès lors que l’invention passe les frontières de son pays d’origine.

Quels risques lors de la traduction de brevets ?

Concrètement, les risques peuvent être multiples :

  • Une mauvaise traduction protègera mal une propriété intellectuelle et engendrera un risque de plagiat ;
  • Une ambiguïté quant à la portée de l’invention freinera son développement à l’étranger ;
  • Une traduction qui manque de précision pourra profiter à la concurrence.

Qu’est-ce qui fait la qualité de la traduction d’un brevet ?

La compréhension de l’invention

Le dépôt de brevet est composé de différents éléments.
La spécification (introduction, contexte, description brève, résumé, description détaillée, revendications, abrégé) et les figures (objet de la description brève et de la description détaillée, plus communément appelées dessins) qui expliquent de manière concrète l’invention.

La bonne compréhension préalable de l’invention est un prérequis afin de pouvoir fournir un travail de qualité.

Service de traduction de brevets : les incontournables

➔ Des traducteurs natifs
La langue cible demandée est toujours la langue maternelle du traducteur.

➔ Une double spécialisation
Le traducteur doit avoir une expérience solide en matière de traduction de brevets. Il existe des conventions et formulations spécifiques qu’il se doit de maîtriser.

Exemples de formulation à connaître :

  • Le procédé, selon la revendication 1, dans lequel… ;
  • Le système, selon l’une quelconque des revendications 1-4…)

Le traducteur doit également avoir une bonne connaissance du domaine de spécialité de l’invention (informatique, biologie…) et maîtriser la terminologie afférente.
Une agence experte dispose généralement d’un panel de traducteurs, dont certains sont experts dans un ou plusieurs domaines de spécialité.

➔ Un travail précis sur la terminologie.
Un brevet est un alignement de mots techniques qui expliquent comment fonctionne l’invention. Dans ce cadre, chaque mot compte ! Et chaque mot doit toujours être ABSOLUMENT traduit de la même manière, et ce dans tout le brevet.

Par exemple, « raw » peut être traduit par « rangée » ou « rang ». Le traducteur doit choisir la traduction la plus appropriée pour le brevet. Il doit aussi respecter ces choix terminologiques dans les figures. À ce titre, il est recommandé de créer un glossaire pour chaque brevet.

Au-delà de la terminologie, la syntaxe, tout comme la ponctuation, sont des éléments importants. Il est nécessaire de respecter la mise en page, à la tabulation près, et la ponctuation dans la mesure du possible (ex : pas de majuscule en début de phrase dans les énumérations.)

Quel est le prix de la traduction d’un brevet ?

Plusieurs éléments sont à prendre en considération dans la tarification d’une traduction de brevet.

Le facteur temps ✅

Outre la nécessité de comprendre l’invention et d’avoir une bonne connaissance du domaine de spécialité de l’invention, d’autres éléments sont chronophages.

  • La traduction de brevets nécessite une grande précision. Deux relectures au moins sont nécessaires afin de s’assurer notamment que les mêmes termes/expressions sont traduits de la même manière dans tout le brevet.
    Une relecture de contrôle est par ailleurs assurée par un avocat en propriété intellectuelle.
  • Un brevet contient en moyenne 20 à 100 pages. Il s’agit d’un volume conséquent qui requiert une attention décuplée.

Les +++ ✅

  • Un client peut demander la création d’une base terminologique spécifique. Sur le long terme, cela peut être avantageux, afin de garantir le respect de la terminologie d’une traduction à l’autre.
  • En cas d’échéance courte, la traduction peut être accélérée, moyennant un surcoût.

Le saviez-vous ?

Il existe un protocole, appelé protocole de Londres, signé en 2000, qui vise à simplifier le régime linguistique des brevets en Europe et à en réduire le coût. En France, il est entré en application le 1er mai 2008.

Concrètement, il permet à un brevet déposé dans une ces trois langues : anglais, allemand ou français, d’être valable dans toute l’Europe.

DEVIS GRATUIT

Obtenez votre devis personnalisé pour la traduction d’un ou de plusieurs brevets en 24h

Elodie DEFOSSE
Dirigeante d’Azur Traduction. Titulaire d’un master 2 en traduction professionnelle, je travaille dans ce secteur depuis 2008. À travers la rédaction d’articles sur la traduction, je souhaite faire connaître mon métier.
Recent Posts

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire

Contact Us